Le blog du Chien

04 décembre 2006

L'alimentation du chien

Il est préférable de ne pas donner les repas à heures fixes (du genre 8 heures ou 19 heures précises), tout simplement parce que les jours où on ne rentre pas à l’heure dudit repas, le chien devient infernal. On peut ajouter de l’eau aux croquettes du soir, par exemple, pour aider le chien à se retenir la nuit plus facilement.

Donnez ses repas après celui du maître ou bien avant (1h à 1h30). Pourquoi ? Parce que dans la vie en meute, ce sont les dominants qui mangent en premier lorsqu’une proie à été attrapée. On doit toujours avoir à l’esprit qu’on est dans le groupe des dominants (madame, monsieur, les enfants, la famille proche, les amis). Le chien appartient au groupe des subordonnés. C’est pourquoi il est capital de respecter certaines règles et ne pas créer de flou dans l’esprit du chien (sinon des troubles du comportement peuvent apparaître).

Lorsque l’on prépare le repas, le chien ne doit pas être dans les jambes du maître (toujours dans le même esprit du dominant qui mange en faisant respecter une certaine distance de sécurité aux subordonnés, le chien ne faisant pas la différence entre la préparation du repas et la consommation de celui-ci, les odeurs de la nourriture étant sa seule référence).

En dernier lieu, il est très important que le chien assiste à bonne distance aux repas du maître. Il va sans dire qu’il est tout à fait proscrit de donner de la nourriture à son chien tout le temps du repas. Si on souhaite lui donner des restes, on doit le faire après et dans sa gamelle.

Retrouvez la communauté des chiens sur http://www.naturanimal.com

Posté par lulu78 à 15:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le détachement affectif

Il faut bien comprendre qu’en milieu naturel, chez les canidés comme dans d’autres espèces animales, il n’y a que les dominants qui initient les contacts avec les subordonnés. C’est d’ailleurs une des premières choses que les chiots apprennent dans leurs relations avec leur mère mais aussi avec tous les autres adultes du groupe. Très tôt (vers 5 semaines), la mère va commencer par opérer le sevrage - début de la socialisation primaire - les tétées devenant de plus en plus douloureuses, elle n’hésitera pas à repousser sévèrement les chiots qui la mordillent. C’est à ce moment que le chiot va commencer à quémander sa nourriture en mordillant le coin des babines de sa mère, comportement qu’il adoptera en signe d’allégeance par la suite lorsqu’il rencontrera un congénère. 

C’est pourquoi vous devez vous aussi opérer un détachement affectif avec votre chiot, sinon vous pouvez développer chez lui l’anxiété de séparation.

Comment procède-t-on pour parvenir à ce détachement ?

N’hésitez pas à habituer votre chien à rester seul. Pour cela, vous pouvez procéder par étapes. Dans un premier temps, apprenez à votre chien à rester seul dans une pièce pendant que vous êtes occupé dans une autre partie de la maison.

Dans un deuxième temps, sortez de chez vous en élargissant les périodes au fur et à mesure, et surtout sans « ritualiser » vos départs et vos retours.

En ce qui concerne les caresses, vous devez toujours initier les contacts avec votre chien :

-         soit en le repoussant sèchement lorsqu’il vous demande une caresse,

-         soit en lui donnant un ordre « assis » ou « couché », ce qui vous permet de le caresser en récompense de son obéissance,

-         soit en appelant votre chien.

Vous remarquerez que dans toutes ces situations, c’est toujours vous qui avez eu l’initiative de la caresse (vous n’en serez que plus respecté).

Retrouvez la communauté des chiens sur http://www.naturanimal.com 

Posté par lulu78 à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le chien dominant

Il faut expliquer à son chien que le domicile est « LE » territoire du maître qui lui accorde une place, à savoir le « panier ». C’est un endroit où on peut envoyer son chien régulièrement mais aussi un lieu qui lui est propre où il peut être tranquille et où il ne doit pas être déranger.

Ce lieu doit être complètement décentralisé des endroits « stratégiques » des propriétaires (au milieu du salon, dans l’entrée ou un couloir, les chambres). Pourquoi ? Parce que le chien ne doit pas avoir de contrôle du territoire, sur les « allées et venues » de la famille. Il doit toujours être en retrait.

Il faut éviter d’instaurer des rituels de départ et d’arrivée si on ne veut pas avoir un chien « sauteur » (aspect souvent minimisé lorsque le chien est encore petit mais qui peut devenir handicapant lorsqu’il fait 25 à 40 kg !).

Lorsque l’on reçoit des invités, le chien ne doit pas « accueillir » les invités, ni s’installer au milieu, ce qui revient pour lui à rester dans le cercle réservé aux dominants.

Veillez à ce que le chien ne suive pas partout son maître dans ses déplacements à la maison, cette attitude pouvant se révéler comme un contrôle du territoire (pouvant aboutir dans certains cas à une interdiction des accès par le chien).

Retrouvez la communauté des chiens sur http://www.naturanimal.com

Posté par lulu78 à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]